Le meilleur VTT – Comment bien le choisir

meilleur VTT

Apparu dans les années 1970 aux environs de la Californie, le VTT est un vélo aux allures sportives. Très populaire, il peut être utilisé par tous. Sa discipline éponyme regroupe plusieurs pratiques comptant pour les jeux internationaux. Pour beaucoup, la course de VTT se pratique surtout dans un but récréatif ou pour ses bienfaits sur le corps et la santé. Que vous soyez amateur ou professionnel, vous avez le choix entre de nombreux modèles de vélo tout-terrain. Afin de trouver celui qu’il vous faut, vous devez vous appuyer sur certains critères essentiels. Voici pour vous, un guide d’achat de VTT.


Les 3 meilleurs VTT


Guide d’achat

Pour faire un choix de VTT optimal, il faut prendre en compte plusieurs paramètres. Certains sont par ailleurs plus importants que d’autres.

L’usage

C’est le premier point à considérer. En effet, pour dénicher le VTT le plus adapté à votre quotidien, il vous faut déterminer les activités cyclistes auxquelles il doit servir. Un VTT à cadre semi-rigide muni d’une fourche pourvue d’amortisseurs est recommandé pour le cross-country et les randonnées. Les pistes peu escarpée ou roulante sont à prioriser.

Si vous pratiquez l’enduro ou la descente, Les VTT tout suspendu conviennent tout à fait. Ils sont conçus pour les disciplines rudes et techniques notamment grâce à deux suspensions bien positionnées. Un choix en fonction de votre sport vous assure confort et fiabilité pendant la course.

Les matériaux

L’ossature du VTT conditionne sa résistance et son efficacité. Ainsi, vous avez le choix entre :

  • L’acier

Cette matière allie solidité et souplesse. Son élasticité en fait un outil accessible à tous même aux non-sportifs. Son seul défaut : il n’absorbe pas bien les chocs et son poids est un peu plus prononcé comparé aux autres matières.

  • Le carbone et le titane

Ce sont les matériaux de cadre les plus onéreux du marché. Toutefois, ils offrent les meilleures performances sur le terrain en assurant légèreté et vélocité à votre VTT.

  • L’aluminium

Aussi solide que l’acier, mais plus légère, vous avez le choix, entre l’alliage 6061, priorisé pour la fluidité et le 7005 pour la résistance.

Les suspensions

Il s’agit de l’un des rares critères spécifiques au VTT. La suspension peut être de type semi-rigide. Dans ce cas, elle est installée à l’avant du vélo. Ce choix optimise votre confort et votre vitesse tout en absorbant efficacement les chocs. Le vélo tout terrain semi-rigide est vendu à un prix abordable et convient tout à fait aux débutants.

Lorsque les suspensions sont placées à l’avant comme à l’arrière, on parle de cadres tout suspendus. Ce modèle vous accompagne efficacement pour vos courses sur des terrains escarpés ou en relief. Les vététistes professionnels le préfèrent pour sa fiabilité sur les parcours d’endurance. Notez toutefois qu’ils sont plus lourds que les options semi-rigides, donc inappropriés pour certaines grandes compétitions comme l’enduro.

La taille

La taille du VTT influe sur la vitesse et le confort du vététiste. Comment savoir si votre vélo est à la bonne taille ? Quelle que soit la corpulence du coureur, une fois assis sur la monture les pieds à plat au sol, ses jambes doivent demeurer fléchit. Il existe 5 barèmes de taille différents en matière de VTT :

  • Les VTT XS pour les tailles allant de 135 à 150 cm.
  • Les VTT S pour les cyclistes de 150 à 165 cm.
  • Les VTT M pour les tailles entre 165 et 175 cm.
  • Les VTT L pour les cyclistes mesurant 173 à 183.
  • Et les VTT XL pour ceux et celle celles qui mesurent entre 180 et 195 cm.

Il n’existe pas de vélo tout-terrain conçu pour les tailles au-delà de 1,95 mètre. Toutefois vous avez la possibilité de le faire fabriquer sur mesure auprès des usines dédiées. L’alternative est d’effectuer quelques réglages et amélioration sur le plus grand modèle (XL) afin de l’adapter à votre morphologie.

Le frein

Les performances d’un VTT dépendent également de son système de freinage. Le frein traditionnel à patin dit V-brake est le moins cher du marché. Il est cependant peu fiable lorsqu’il entre en contact avec de l’eau. De moins en moins utilisé, il disparaît au profit des systèmes à disque qui sont efficaces sur tout type de terrain.

Le frein mécanique quant à lui reste efficace même sous la pluie. Il pèse toutefois plus lourd que le patin et plus onéreux également.

Plus cher, mais aussi plus performant, le frein hydraulique est le plus acheté, surtout par les athlètes. Vous pourrez contrôler avec plus de précision vos freinages. Il s’entretient facilement et vous pouvez procéder au remplacement des plaquettes vous-même.

Le type de roues

Que ce soit pour une pratique amateur ou professionnelle, il existe 3 types de roues VTT.

Les modèles de 26 pouces sont des pièces standards désormais consacrés au Vélo des moins de 10 ans. Ils offrent une grande réactivité et se manient aisément. Le diamètre le plus utilisé est les 27,5 pouces. Il combine les atouts de la 26 et la facilité de guidage du modèle 29. Même si ses performances sont controversées, il garantit la stabilité de l’engin ainsi qu’un confort usuel exceptionnel. Ce sont certainement ces points qui l’ont qualifié pour la fabrication des VTT électriques.

Le modèle de roue 29 pouces perd en maniabilité, mais offre des performances élevées pour les passages d’obstacles lors des parcours. C’est aujourd’hui la référence pour les pratiquants en quête de vitesse avant toute chose. Il est important de rappeler que ce type de roue est préconisé pour les vététistes de plus de 170 cm en taille. Aussi, plus la roue est grande, plus facilement vous franchissez les irrégularités pendant une course.

La transmission

Le système de transmission est le maillet qui assure un changement de vitesse optimal pendant la course. Il est composé du pédalier, du dérailleur et des manettes. Vous devrez donc avant toute chose vous assurer que la combinaison de ces trois éléments fonctionne avec fluidité. Ainsi, une transmission mal équilibrée fera sauter la vitesse et vous pourrez dérailler facilement de votre trajectoire. Un test avant achat s’impose donc.

Le poids n’est pas d’un critère essentiel. Toutefois, plus les VTT sont lourds, plus ils perdent en vélocité et en mobilité. Vous devez donc vous assurer que le vôtre soit le plus léger possible en fonction de votre budget et de votre morphologie.

Le débattement

Le débattement est le rapport entre la détente maximum et minimum de la suspension. Cette amplitude varie d’une pratique à une autre. Vous devez donc prendre cette donnée en compte lors de votre choix de VTT. Ainsi, si vous visez les meilleures performances, une suspension avec un débattement entre 80 et 100 mm est recommandée. Pour les courses en montagnes, un intervalle de 120 – 140 mm est suffisant. A contrario, la descente et l’enduro nécessitent une amplitude qui excède 160 mm.


Les meilleures ventes


VTT : sport et bien-être

Comme toute activité physique, la pratique du VTT à des effets bénéfiques sur la santé physique et mentale. Vous perdez du poids tout en musclant votre corps. En effet, le VTT à l’instar de la natation est un sport complet qui sollicite non seulement vos jambes, mais aussi chacun de vos muscles. Ainsi, 1 heure de course VTT vous fait perdre 400 calories lorsque vous respectez un programme de 3 séances de 2 heures par semaine. Vous vous sentez mieux dans votre peau, vous êtes plus alertes, plus agiles et plus équilibrés.

C’est aussi un sport d’endurance : avec le temps vous améliorez votre système cardio-vasculaire et respiratoire. Par ailleurs, le VTT se pratique en extérieur et si vous avez de la chance, en pleine nature. C’est l’occasion de briser la routine coutumière pour s’offrir des moments de décompression et d’évasion seul, entre amis ou en famille. En résumé,

  • Vous améliorez votre endurance ;
  • Vous respirez mieux ;
  • Vous êtes en bonne forme physique ;
  • Votre cerveau est mieux oxygéné ;
  • Vous faites le plein d’énergie et de sensations fortes ;
  • Et tout ceci en respirant de l’air frais.

L’action de tous ces effets combinés vous immunise contre les états d’angoisse et de stress. Alors qu’attendez-vous pour vous adonner à ce sport ?


FAQ

Voici pour vous, des réponses aux questions que vous vous posez certainement avant de procéder au choix de votre VTT.

Où se procurer un VTT ?

Les magasins spécialisés et les cycles locaux sont les moyens les plus utilisés. Ces enseignes vendent le plus souvent en plus des VTT, des accessoires et des planches d’itinéraires pour vous aider dans votre choix de parcours. Vous bénéficiez d’un face-à-face avec le vendeur qui se trouve être dans la plupart des cas un connaisseur en la matière. C’est l’occasion de solliciter des conseils avisés de sa part et vous en profitez pour tester le VTT avant tout accord de vente. Un achat en ligne est aussi possible surtout si le fournisseur est géographiquement loin. C’est l’option la moins contraignante. Vous pouvez ainsi procéder à un comparatif des différentes offres pour trouver le VTT de vos rêves avec un bon meilleur rapport qualité/prix.

Combien coûte un VTT ?

Le prix du VTT varie en fonction des matériaux utilisés dans sa fabrication et des fonctionnalités qu’elle offre et de la gamme. À 500 euros, vous trouverez des VTT en milieu de gamme. Ils offrent tout de même la solidité et les performances nécessaires pour un néophyte ou débutant. Le tarif des modèles existant en gamme est de 130 à 2500 euros. Hors gamme, vous trouverez les VTT sur mesure qui peuvent plafonner jusqu’à 10 000 euros. Ces deniers sont pour la plupart en carbone. De plus, si vous souhaitez acheter un vélo tout terrain à votre enfant, vous aurez à dépenser entre 100 et 250 euros.

Comment entretenir son VTT ?

Il faut prendre soin de son VTT pour lui permettre de fonctionner de façon optimale et durable. Même si certains utilisent n’importe quel nettoyant, le spray pour VTT est recommandé. Il agit efficacement sur les taches, résidus, et ne vous demande pas beaucoup d’effort contrairement à au détergent classique. Il vous suffit d’asperger toutes les surfaces apparentes de l’engin et de laisser agir un moment avant de rincer. Pour les chaînes et les zones cachées, vous aurez besoin d’une brosse à mèches souples. Frottez, lavez et séchez correctement les mailles de la chaîne puis lubrifiez afin d’éviter qu’il ne prenne la rouille.