10 meilleurs couteaux de combat

couteau de combat

Les couteaux de combat ont été initialement conçus pour les militaires car ils sont résistants, pratiques et incroyablement tranchants. Le meilleur couteau de combat, comme le meilleur couteau de survie, peut accompagner son propriétaire dans les bivouacs, lors de voyages survivalistes, et sera d’une grande aide dans les situations d’urgence. Ces couteaux, appréciés par les professionnels de la défense tels que les militaires, les policiers, les pompiers et les secouristes, ont gagné en popularité dans le secteur civil, et il existe désormais de grands modèles.

Les couteaux militaires et les couteaux tactiques sont, par définition, destinés à un usage tactique. En d’autres termes, ils doivent pouvoir être employés dans des situations exigeant une fiabilité exceptionnelle. Bien que le terme « tactique » soit parfois associé à un usage militaire, un couteau tactique est conçu pour un public beaucoup plus large. Nous avons passé en revue les meilleurs modèles de couteaux de combat dans ce comparatif pour vous aider à prendre la bonne décision. Notre guide d’achat complet et nos recommandations vous aideront à trouver les meilleurs couteaux de combat !

Esee RC6P Model 6 – Le meilleur de notre classement

Avec une lame en carbone 1095 de 14,60 cm de long, Esee propose ce tranchant aux survivalistes. Sa longueur totale est de 29,84 cm. Par ailleurs, son manche est composé de micarta vissé. L’outil est effectivement formé d’une seule pièce de métal en carbone. De ce fait, il dispose d’une disposition de la soie complète. En d’autres termes, sa soie atteint tout le long de son manche. Choisissez ce produit si vous voulez un couteau de combat polyvalent et haut de gamme pour satisfaire vos besoins lors de vos vacances dans la nature.

La lame en carbone, tout comme le manche en micarta, sont connues pour leur indestructibilité. C’est là que cet outil brille le plus. L’ESEE-6 est un véritable plaisir à avoir entre les mains, avec une lame à pointe tombante. Comme la plupart des couteaux de survie haut de gamme, l’ESEE 6 offre la possibilité de choisir entre des tranchants dentelés ou non dentelés, et il est également équipé d’une soie pleine. 

Il possède un pommeau apparent et une sangle à boucle à l’extrémité, et celui que nous avons acheté était également livré avec un étui en kydex. Le design et les performances de l’ESEE 6 sont supérieurs à l’ESEE 5. Les responsables ont pris la décision peu commune de rendre la pointe tombante assez longue, mais ils ont atteint leur objectif avec succès, comme en témoignent les tâches que l’ESEE-6 accomplit avec facilité. Par conséquent, les concepteurs de l’ESEE-6 ont judicieusement placé la conception de ce couteau puisque chaque ligne est directement axée sur son destin d’équipement de survie en plein air.

Le design du manche de ce couteau nous a vraiment séduit. La prise en main est nettement meilleure et plus large que sur l’ESEE-5, et le Micarta rend la prise en main extrêmement facile et agréable. Avec une bonne substance durable, il est résistant à la chaleur, au froid, à l’abrasion, aux impacts et à la plupart des produits chimiques. De plus, la forme de la poignée est clairement construite avec la connaissance de l’anatomie de la main humaine à l’esprit, car elle présente un petit cône inversé avec une courbe notable vers le bas à la fin, ce qui la fait suivre de très près les mesures de la main de l’utilisateur. De plus, nous avons vu que les carreaux de toile Micarta étaient fixés à l’ensemble de la soie en trois endroits distincts pour un ajustement sûr. 

Le seul petit problème que nous avons avec ce couteau de survie est que la lame est construite en acier au carbone 1095 plutôt qu’en acier inoxydable, qui, bien qu’étant un bon choix, est enclin à rouiller, surtout pendant la saison humide. Les producteurs ont plus que compenser ce défaut avec un revêtement en poudre cuit au four qui protège toute la lame, sauf le tranchant du couteau. Nous voulons toujours que nos couteaux aient une dureté Rockwell comprise entre 55 et 59, et l’ESEE-6 ne fait pas exception, avec un indice HRC de 55-57, ce qui est un bon point de départ pour les lames à usage intensif.

Spyderco Assist – Créé pour les pompiers et secouristes

Ce couteau ayant été initialement créé pour les pompiers et les secouristes, il est présenté comme une arme véritablement unisexe. C’est également la raison pour laquelle il a été surnommé le couteau « Assist ». Il est fabriqué au Japon à partir d’un excellent acier inoxydable VG-10 et possède un manche en nylon noir renforcé de fibres de verre, ce qui permet de l’utiliser en avant, en arrière et de manière ambidextre.

Ce couteau est conçu et fabriqué pour un usage professionnel, et il s’agit d’un instrument simple, facile à utiliser et sans problème qui offre constamment des performances excellentes et fiables. Il dispose d’un capuchon Cobra, qui est un capuchon métallique qui guide sans effort votre pouce pour une ouverture et un déploiement ultra rapides et efficaces. Il contient également un sifflet de survie intégré et un brise-verre rétractable à pointe en carbure, comme on peut s’y attendre d’un couteau conçu pour les missions de sauvetage. L’un des plus grands couteaux de Spyderco !

Lorsque Spyderco a inventé les dentelures SpyderEdge, il a fait quelque chose de très bien : il a offert au SAMU (et aux civils bien préparés) un outil permettant de faire face à pratiquement TOUT type de tâche de « coupe » qui se présente à eux. Chacun des couteaux Spyderco de la gamme Rescue présente des avantages, mais l’Assist est le meilleur de la gamme

Nous n’avons encore rien rencontré que cet outil ne puisse pas couper ou casser en toute sécurité. Certains prétendent que les cisailles courbes EMS sont les meilleurs outils pour « couper », et nous sommes d’accord dans une certaine mesure. Le Spyderco est difficile à surpasser.

Celtibero Black Micarta CDS-Survival – Parfait pour la survie

Le CDS-Survival possède une lame MOVA-58 en acier inoxydable et un manche en micarta. Il comprend un étui de transport réglable horizontalement et verticalement, ainsi qu’une pierre à aiguiser et un allume-feu. Il a une longueur de lame de 145 mm et une longueur totale de 275 mm. Pour ces caractéristiques, il dispose d’une lame de 5 mm d’épaisseur.

Cet instrument est idéal pour les voyages dans la nature. Il peut être utilisé pour couper ou tailler du bois, cuire des repas, couper des cordes, etc. Donc, si vous aimez le camping ou la randonnée, ne passez pas à côté de ce trésor. Le CDS-Survival Celtibero est un kit de survie exceptionnel. Avec son manche en chêne magnifiquement robuste, ce couteau de Bushcraft est une arme de chasse ultra-complète. Celui-ci est fabriqué à partir du rare bois de cocobolo. Sa large lame de 14,5 cm, d’une épaisseur de 5 mm, et sa fabrication espagnole vous aideront à surmonter tous les obstacles dans la brousse. Elle a été découpée au laser puis polie à la main, ce qui explique sa qualité exquise.

Il s’agit d’un grand couteau, mesurant 27,5 cm de longueur totale. Ce modèle a une belle apparence. Il est livré avec un allume-feu et une pierre à aiguiser en supplément. Lors de notre test de couteaux Bushcraft, ces éléments se sont avérés très pratiques. Ses utilisateurs apprécieront son étui de transport, car un bon couteau ne s’en passe jamais. Ce dernier est entièrement réalisé en cuir et est particulièrement rigide pour accueillir la dague. Ce rangement a également été cousu à la main. L’étui CDS Survival Bushcraft est multi-positionnel, ce qui signifie qu’il peut être fixé à votre ceinture verticalement ou horizontalement.

Jeo-Tec Nº21 – Idéal pour le camping et la pêche

Tous les couteaux de la marque JEO-TEC sont destinés à une utilisation en extérieur, comme le camping, la pêche et le trekking. Ces couteaux sont conçus pour des applications en plein air, telles que couper du bois, couper des branches et cuisiner. La longueur de la lame est 110 mm avec une longueur totale de 245 mm et une épaisseur de 5 mm. La lame en acier inoxydable N690C de Bohler et le manche en Micarta brillant. Ce couteau de combat est également livré avec un petit étui de transport en cuir à configurations multiples (horizontal et vertical), une poche pour un allume-feu ainsi qu’une pierre à aiguiser.

Ce couteau de combat est sculpté au laser à partir d’une lame solide et polie. Si vous n’êtes pas satisfait de votre achat, vous pouvez le retourner dans les 30 jours pour un remboursement complet. Le Jeo-Tec Nº21 est composé d’acier résistant à l’oxydation.

Jeo-Tec Nº18 – Idéal pour le combat et le trekking

Il s’agit d’un couteau polyvalent qui peut être utilisé pour le combat, le camping, le trekking ou la chasse. La lame mesure 11,5 cm de long, et la longueur totale du couteau, manche compris, est de 22,9 cm. La lame de ce couteau a une épaisseur de 4 mm et est fabriquée en acier inoxydable Sandvik 12c27 / HRC 56-58. Elle est vraiment lisse et a un bel aspect miroir. Le manche du couteau est en bois exotique de cocobolo avec des divisions rouges.

Le couteau lui-même a été fabriqué à la main par des artisans d’une compétence inégalée. Sa caractéristique unique est que la lame a été solidement polie et découpée au laser pour éviter les cassures qui pourraient compromettre les performances de la lame. En un mot, ce couteau est idéal : il est élégant, simple et robuste, et il n’est ni trop grand ni trop petit. Vous pouvez vous raser facilement grâce à la lame très tranchante. Enfin, le couteau est livré avec une boîte de transport en cuir véritable dans laquelle est incrusté un allume-feu.

Schrade Schf3n – Un couteau des forces spéciales

Ce couteau des forces spéciales a une longueur totale de 30,48 cm. Il est construit en une seule pièce avec une semelle plate. La lame est composée d’acier inoxydable 400 et mesure 16,25 cm de long. Le matériau du manche est le micarta. Il est également livré avec une housse en nylon et une dragonne à l’extrémité du manche. La durabilité du manche et de la lame de cet instrument ne vous décevra pas en cas d’accident ou dans des scénarios difficiles. Par conséquent, si vous avez l’intention de voyager dans la brousse loin de la civilisation, vous devriez faire confiance à ce produit.

La meilleure caractéristique de cet outil est son rapport coût/performance. Le manche du couteau est composé de micarta, un matériau composite créé par la compression à haute pression de papier ou de tissu avec une résine. Il peut être gravé et sculpté, et il est également facile de couper et percer. Le micarta est un matériau fréquemment utilisé dans la création de manches de couteaux. C’est un matériau qui offre une excellente résilience et d’excellentes performances, même dans des conditions climatiques défavorables. Trois vis Allen à tête cylindrique maintiennent les deux moitiés du manche ensemble. La forme du manche est assez ergonomique et se conforme parfaitement à la courbe de nos mains. La sensation est incroyable lorsque vous la prenez en main, et il ne glisse pas lorsque vous l’utilisez. Pour un soutien supplémentaire, vous pouvez passer la corde autour de votre poignet.

Un étui en nylon est inclus avec le couteau de survie Schrade Extreme SCHF3. L’étui dispose d’une sangle d’attache et est idéal pour les gauchers et les droitiers. Il y a une petite pochette externe où vous pouvez ranger un kit de survie, qui doit être de taille compacte. Lorsque vous essayez de saisir le manche du couteau, le scratch en velcro ne vous gênera pas. Vous pouvez relier l’étui à vous-même ou à votre sac à dos de différentes manières.

Kobun Cold Steel – Un couteau de combat style Katana

Vous avez toujours voulu avoir un katana chez vous ? Ces lames japonaises sont extrêmement chères et ne sont réservées qu’à quelques élus, mais la marque Cold Steel vous permettra de satisfaire partiellement votre désir avec ce modèle Kobun 17T, qui reprend les courbes d’un sabre japonais.

Le couteau Kobun de Cold Steel est fantastique, à condition de ne pas être trop pointilleux sur le design japonais. Il a l’apparence d’un petit sabre avec une lame Tanto de 3,5 cm d’épaisseur et 14 cm de long en acier AUS-8, ce qui garantit un tranchant de rasoir. La lame est blanche et élégante, tandis que le manche est noir et fabriqué en Kray-Ex. Les poignées antidérapantes qui lui servent de revêtement empêchent le couteau de combat de glisser des mains, et son excellent équilibre, malgré son poids léger de 140 grammes, rend cette arme facile à utiliser. Bien que ce manche soit assez fin pour les mains les plus puissantes, il est assez pratique à transporter, notamment grâce au trou situé au bas du manche pour le passage d’une sangle. L’étui secure-Ex offre une sécurité et une protection adéquates pour l’objet, et il peut être accroché à votre ceinture, ce qui vous permet de l’avoir à portée de main même dans les situations les plus dangereuses.

La lame de ce couteau de combat étant fixe, elle ne peut pas être pliée. Ce couteau Koban allie l’élégance à une efficacité remarquable. En ce qui concerne la manipulation, vous n’aurez aucun souci à vous faire. Le blanc de la lame est complété par le noir du manche, ce qui rend le couteau encore plus attrayant qu’auparavant. Cette élégance est renforcée par la lame incroyablement lisse du couteau, qui se voit très bien lorsqu’elle est vue de côté. Lorsque vous n’utilisez pas votre couteau, vous pouvez le ranger dans sa double garde fixe et son étui. Avec son tranchant rasoir et sa facilité d’affûtage, ce couteau de combat japonais de Cold Steel remplit admirablement sa fonction et devrait séduire les collectionneurs de beaux objets. Il a du style, est portable, et peut couper sans effort tous les obstacles sur son chemin. Un fantastique couteau de combat qui incitera les utilisateurs à le dégainer dès que l’occasion se présentera !

K20 Bergkvist – Un bon couteau de combat pliable

Le couteau de poche K20 est compact, pliable et très robuste, ce qui le rend idéal pour toute expédition, que ce soit comme couteau de chasse ou comme outil de camping ou de randonnée. Le couteau à découper attire l’attention, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur ! Le manche en bois avec une extension aspect carbone offre une prise en main sûre. La lame à pointe tombante est non seulement fabriquée en acier inoxydable 7cr17mov robuste, mais elle a également été revêtue de titane pour une durabilité et une stabilité accrues

Le couteau K20 s’ouvre à deux mains et peut donc être transporté légalement. idéal comme couteau multifonction, équipement de camping ou kit de survie. Le K20, comme tous les couteaux BERGKVIST, est livré avec un clip de ceinture, une pierre à aiguiser et un étui à couteau, le tout emballé dans une élégante boîte cadeau.

Vous pouvez l’utiliser aussi bien comme un couteau de survie que comme une arme de combat redoutable. Il est composé d’acier inoxydable tranchant comme une lame de rasoir et d’un alliage de titane gris. Il est doté d’un manche ergonomique en bois naturel pour préserver votre main lors de la manipulation. De plus, ce manche fait office de garniture pour donner à cette tenue un côté un peu sauvage et rebelle. Un étui en similicuir et une petite pierre à aiguiser sont également inclus. Un brise-vitre est également inclus avec le couteau.

SWFR2S Smith & Wesson – Un bon couteau à petit prix

Le couteau de sauvetage Smith & Wesson Extreme Ops SWFR2S est d’un prix raisonnable. Il est équipé d’une lame tanto, d’un brise-verre et d’un crochet de coupe. Un article utile et peu coûteux qui peut être utilisé dans une variété de scénarios d’urgence. La lame s’ouvre facilement à l’aide de l’appui-pouce ou de la palette, et un linerlock la maintient ouverte.

Ce couteau de la marque Smith & Wesson est, en réalité, un couteau sous licence Smith & Wesson. De ce fait, on constate rapidement que l’on perd un peu en qualité finale au passage. Le couteau possède un fil de lame tranchante comme un rasoir, mais on remarque rapidement que les finitions manquent. La lame se déplie sans effort, et le bouchon est efficace. Cependant, comme indiqué précédemment, nous avons droit à un avertissement de l’état de Californie nous informant que la peinture au plomb est extrêmement dangereuse… Malheureusement, cela n’a pas été mentionné dans la publicité, et S&W ne s’est pas arrangé. pour ne pas fabriquer un produit sous licence « plus propre » On aimera quand même sa taille, ainsi que le brise-vitre. Beau couteau pour un usage occasionnel (dans une boîte à gants de voiture), mais pas pour un usage régulier. A l’usage, la peinture semble s’écailler assez rapidement…

Böker – Un combat de combat pas cher

La lame de ce petit couteau de survie est en acier inoxydable 440, tandis que le manche est en aluminium. Il s’agit d’un modèle pliable qui s’ouvre d’une seule main. Il est également doté d’un clip qui peut être attaché aux ceintures. Le manche de ce Boker, conçu pour être utilisé en cas de survie, comporte un brise-vitre à une extrémité et une prise en main adaptées. Vous pouvez facilement utiliser cet outil pour vos sorties en plein air. Si vous êtes un randonneur, vous pouvez l’utiliser pour couper les fils qui entrent dans la fabrication de la paracorde. Vous pouvez également l’utiliser pour préparer la nourriture ou couper du bois de chauffage lorsque vous faites du camping. La robustesse de cet outil est un atout majeur.


Comment choisir un couteau de combat ?

Il est utile de comprendre les critères les plus importants à prendre en compte lors du choix du meilleur couteau de combat. Voici comment prendre une décision éclairée !

La conception du couteau de combat

Il existe deux sortes de couteaux de combat : les couteaux à lame pliante et les couteaux à lame fixe. Votre choix sera principalement déterminé par l’usage que vous comptez en faire, puisque le type pliant sera plus facile à transporter et à ranger dans une poche ou un sac à dos, et que le modèle à lame fixe, bien que plus encombrant, est généralement plus résistant.

La conception de la lame

La lame est la partie la plus cruciale d’un couteau de combat. Pour choisir la meilleure, tenez compte de sa composition (acier au carbone, acier inoxydable, céramique, etc.), de sa longueur pour des raisons légales et pratiques, de son épaisseur et de sa dureté, qui peuvent influer sur la résistance du matériau.

Le couteau de combat idéal sera doté d’une lame à la fois tranchante et résistante, lui permettant de faire face à toutes les situations. Le couteau de l’armée française est une excellente illustration dans ce critère. Vous pourrez choisir entre des lames Full-Tang (c’est-à-dire moulées en un seul jet, avec une lame qui se prolonge à l’intérieur du manche) et des lames dont la moitié intérieure s’abaisse et est maintenue en place par un système de vis ou de ressort.

La prise en main

Un bon couteau doit être facile à tenir. Si vous avez de grandes mains, vous devez rechercher des modèles avec des poignées et des revêtements antidérapants, ainsi que des modèles suffisamment longs. Le matériau du manche peut être essentiel, certaines versions étant plus résistantes à l’eau et à l’humidité. D’autres préfèrent les manches gainés de paracorde (comme le couteau de combat SW910TA de Smith & Wesson), qui offrent une prise en main sûre. Il est également possible de personnaliser votre couteau en l’entourant d’une corde ultra-durable.

Manche à bout plat ou pommeau

Lorsqu’il est question de survivalisme, vous devez envisager toutes les catastrophes probables. Par conséquent, lorsque vous achetez des couteaux de survie, vous devez tenir compte de la configuration globale de l’outil. Des modèles avec un manche à pommeau ou une extrémité plate sont disponibles sur le marché. Sachez alors que les pommeaux, notamment, servent de brise-vitre et peuvent être extrêmement intéressants. En effet, si vous êtes enfermé dans une voiture avec les vitres fermées, par exemple, vous découvrirez une méthode pour vous échapper en utilisant votre couteau de combat.

Avec ou sans dents ?

Tout dépend de ce que vous voulez en faire. La première chose à retenir est qu’un couteau dentelé est extrêmement difficile à aiguiser, surtout dans les bois. D’un autre côté, un couteau mal aiguisé coupera souvent mieux qu’un beau couteau qui n’a pas vu de pierre à aiguiser depuis dix ans. En plus d’être beaucoup plus facile à aiguiser, le couteau à lame « droite » coupera de manière beaucoup plus précise et sera plus efficace pour couper de la viande, dépecer ou se défendre.

Un couteau à dents est meilleur pour couper des matériaux comme la corde ou dans les cas où vous voulez déchirer plutôt que couper. Toutefois, en raison de la question de l’affûtage, il semble dommage de choisir un couteau entièrement dentelé. Donc, si vous désirez des dents, nous pensons qu’un couteau légèrement dentelé est une meilleure option. De même, j’aimerais insister sur la nécessité d’aiguiser régulièrement votre couteau.

Choix du matériau de la lame

L’aspect le plus critique du choix d’un couteau de combat tactique est le matériau de la lame. La résistance à la corrosion, la ténacité et la dureté sont les trois caractéristiques les plus importantes à prendre en compte. L’amélioration d’un certain attribut augmente généralement votre prix, et vous devez généralement vous concentrer sur deux des trois. Le SM100 est le seul métal, à ma connaissance, qui excelle dans ces trois domaines. Si vous ne pouvez pas vous offrir le SM100, je vous recommande d’opter pour un métal solide qui résiste également à la corrosion et qui, au final, est assez durable. Il est important de noter que le traitement thermique a un impact sur les performances tout autant que le métal lui-même.

Sécurité

Les lames de combat ne sont pas des jouets qui peuvent être tenus par n’importe qui. Pour éviter un accident, il est essentiel que le modèle choisi soit sécurisé, ce qui englobe un certain nombre de facteurs. Les meilleurs couteaux de combat à lame fixe sont dotés de dispositifs de verrouillage qui garantissent une utilisation sûre (tels que le lock-back, le frame lock ou le liner-lock). Les couteaux pliants sont normalement assez sûrs, l’ouverture et la fermeture manuelles étant le seul moyen de les ouvrir et de les fermer.

Les dimensions du couteau

La taille du couteau, qui doit être comprise entre 10 et 20 cm, est très importante pour le transport. La répartition se fait entre le manche et la lame, et il est recommandé d’examiner le bon équilibre du couteau, qui dépendra de son utilisation. Un couteau bien équilibré sera plus efficace, et les personnes qui pratiquent le lancer devraient donner la priorité à cet aspect.

Facilité d’aiguisage

D’une part, il est souhaitable de recevoir un couteau qui est déjà aiguisé à la base. Cela permet une utilisation immédiate et évite d’avoir à acheter un aiguiseur si vous n’en avez pas déjà un. D’autre part, l’aiguisage du couteau de combat est une étape importante, et il est conseillé de choisir un couteau dont la lame peut être aiguisée facilement, comme c’est le cas des modèles de notre liste.