Quels sont les différents types de radiateurs électriques ?

radiateur électrique

Les radiateurs électriques sont divisés en trois catégories. Il y a en l’occurrence, les radiateurs à convection, les panneaux radiants et les radiateurs inertiels. La dernière catégorie comprend également trois types de radiateurs, à savoir les radiateurs à inertie fluide, les radiateurs secs ou chauds. Par conséquent, vous pouvez trouver un total de cinq types de radiateurs électriques sur le marché.


Les convecteurs

Ce type de chauffage électrique est le moins cher, mais il consomme le plus. Ceci est utile pour le chauffage à court terme (comme les maisons de vacances) ou pour les petites pièces qui ne sont pas largement utilisées ou bien isolées. Cependant, nous ne vous recommandons pas de rester tous les jours. Les coûts associés à la consommation d’énergie sont trop élevés pour être acceptés comme une solution durable et économique. En effet, l’air chaud généré est de l’air sec.

Ainsi, l’air chaud monte très rapidement, tandis que l’air froid reste au sol. Pour cela, vous avez tendance à augmenter le thermostat de quelques degrés pour atteindre la température de plancher souhaitée. Ce qui augmentera du même coup votre facture d’électricité.

Par ailleurs, les radiateurs électriques à convection sont alimentés par une résistance qui chauffe l’air ambiant. Ils présentent le même fonctionnement qu’un grille-pain. En raison de la façon dont le transporteur est chauffé, cette technologie causera de l’inconfort. En effet, l’air généré à l’intérieur est de l’air sec sans humidité. Si vous décidez de choisir cette solution, nous vous recommandons d’utiliser un connecteur avec une minuterie électronique et un régulateur pour optimiser les performances.


Les panneaux radiants

Il s’agit du deuxième radiateur électrique du marché. Ce type de chauffage peut également générer une résistance, mais la chaleur produite est introduite dans le panneau dit radiant (grand panneau en aluminium). Celui-ci émet une chaleur infrarouge pour chauffer tous les éléments de la pièce. L’avantage est que cette méthode de chauffage peut chauffer l’air ambiant ainsi que des objets et des surfaces. Le confort de chauffage est supérieur à celui du chauffage par convection. De plus, la chaleur est mieux répartie dans le volume de la pièce. Un programmateur électronique (intégré ou non) peut être utilisé pour contrôler la consommation d’énergie. Le prix d’achat est légèrement supérieur au prix de l’onduleur électrique, mais bien inférieur au prix du réchauffeur inertiel.


Les radiateurs inertiels fluides

Ce nouveau type de chauffage électrique est appelé inertie fluide. Cette fois, le chauffage par résistance n’est plus de l’air, mais de l’eau. Cette dernière chauffera le présupposé corps chauffant, libérant ainsi progressivement de la chaleur. Plus le corps de chauffe est lourd, plus la restauration est importante. La capacité de transférer de la chaleur à travers ce mode « tampon » est appelée inertie. Avec ce type de chauffage, l’air ambiant ne se dessèche pas. Avec de plus en plus de compensation, cet équipement est très approprié pour chauffer les pièces, les salons et les bureaux. Les réchauffeurs d’huile sont en l’occurrence, des réchauffeurs électriques à courant d’inertie. Comme d’autres types d’appareils de chauffage, ils peuvent être portables ou fixés au mur.


Les radiateurs inertiels secs

Le deuxième type de radiateur inertiel est de nature sèche. Dans ce cas, la résistance traverse un noyau chauffant solide, principalement en céramique ou en fonte, et la résistance ne chauffe ni l’air ni l’eau, mais chauffe le noyau chauffant. Ce dernier est chargé de restituer la chaleur lentement et lentement pour améliorer le confort intérieur. La température s’est élevée rapidement et s’est progressivement rétablie. Cela rend la répartition de la chaleur plus uniforme. Même si le thermostat est éteint, le noyau chauffant peut maintenir la chaleur du matériau à se dissiper pendant plusieurs heures. Cela peut réduire considérablement la consommation d’énergie face aux convecteurs électriques ou aux panneaux radiants.


Les radiateurs inertiels chauds

Pour finir, il y a le radiateur thermoélectrique doux (également appelé double chauffage). Il associe un gros corps chauffant (comme un radiateur à inertie sèche) à un corps chauffant avant (le même principe que la plaque radiante) pour libérer rapidement et progressivement de la chaleur. Celle-ci est stockée dans l’élément chauffant pendant une longue période. Le confort de chauffage est ici le plus élevé. De plus, le radiateur est coûteux. Cependant, il peut bien économiser de l’énergie, surtout lorsqu’il est combiné avec un thermostat intuitif et réglable.