3 meilleurs couteaux japonais

meilleur couteau japonais

On les retrouve dans de nombreuses cuisines et sont devenus au fil du temps un complément indispensable de par leur efficacité et leur design unique… Le couteau japonais, décliné dans de nombreuses gammes, séduit aussi bien les amateurs de cuisine que les professionnels ! Ils ont une grande longévité en plus d’avoir un très bon manche et un tranchant exceptionnel. Cependant, en raison de l’abondance d’options disponibles, le choix d’un couteau japonais peut rapidement devenir déroutant. C’est pour cela que compare-simplement.fr, vous propose un guide complet pour vous permettre de trouver le meilleur rapport qualité-prix du marché.

Les 3 meilleurs couteaux japonais (liens vers amazon)
  1. Kai
  2. Miyabi
  3. Chroma Haiku Home

Qu’est-ce qu’un couteau japonais ?

Les couteaux japonais se distinguent des autres types de couteaux par leurs lames tranchantes comme des rasoirs. L’héritage des couteaux japonais provient des épées des guerriers samouraïs, les katana, connus pour leurs lames acérées comme des rasoirs. À la suite d’un événement interdisant l’utilisation du katana au XIXe siècle, les forgerons japonais se seraient reconvertis et auraient commencé à forger des couteaux de cuisine. Depuis lors, de véritables couteaux japonais ont été forgés par des forgerons qui ont transmis le métier de génération en génération.

Kai – Des couteaux Japonais haut de gamme

Les couteaux de ce lot sont tous en Acier Damas avec 32 couches et un noyau central Vg-10. Ce matériaux assure leur tranchants incroyable ainsi que leur durabilité. Ce produit comprend trois couteaux qui peuvent être utilisés pour une variété de tâches. Ils varient en taille, mais la forme et l’apparence de chaque modèle restent cohérentes. ils sont vraiment tranchants dès la sortie de la boîte, vous pouvez donc commencer à les utiliser immédiatement.

Miyabi – Un couteau Japonais idéal pour la viande

Ce modèle Miyabi rassemble l’ensemble du savoir-faire japonais. Cet article a, en effet, une lame fine et tranchante qui vous permettra de faire des coupes précises et même de hacher des oignons avec facilité. Côté design, tout a été minutieusement pensé pour offrir à l’utilisateur le meilleur confort pour la main. En effet, la poignée s’adapte confortablement entre les doigts. La finition de cet appareil séduit tout cuisinier, avec ses lignes légèrement brossées sur les pièces métalliques.

Chroma Haiku Home – Idéal pour le poisson et les sushis

Il s’agit d’un couteau japonais au design simple, doté d’un manche en bois, ce qui le rend très rustique, facile à entretenir et durable. La lame de ce couteau est extrêmement affûtée et fabriquée en acier au carbone à 0,4 pour cent. En conséquence, vous pouvez vous permettre d’utiliser ce couteau pour les poissons, les légumes et pour trancher finement tous vos sushis.


Comment choisir un couteau japonais ?

La taille

Le couteau japonais, comme tout autre couteau, est fabriqué dans une variété de tailles. Par conséquent, lors du choix de votre couteau, tenez compte des mesures qui vous offriront le plus de confort et d’utilité. En termes de longueur de lame, nous pensons qu’un couteau japonais destiné à un usage quotidien doit mesurer entre 16 et 30 cm de long.

Le confort d’utilisation

Le confort peut varier d’une personne à l’autre. Certaines personnes recherchent des couteaux légers avec un certain équilibre dans la répartition du poids entre le manche et la lame. D’autres préféreront des couteaux japonais plus lourds au niveau de la lame afin d’améliorer l’efficacité au niveau du tranchant.

Le matériau de la lame

La lame d’un couteau japonais doit être tranchante comme un rasoir mais cela ne sert à rien si elle n’est pas composée d’un matériau offrant un minimum de robustesse. Le matériau utilisé pour construire la lame du couteau et son épaisseur sont autant d’éléments que nous considérons importants pour assurer la fiabilité et l’utilité d’un couteau japonais.

Le tranchant de la lame

La notoriété des couteaux japonais tient au tranchant de leur lame, qui est aiguisé, précis et approprié pour ne nécessiter que très peu d’effort lors de la coupe. Un couteau avec un beau tranchant vous durera longtemps. Vous devriez pouvoir l’utiliser pendant au moins un an après l’avoir sorti de la boîte avant de devoir l’aiguiser.

Le prix

Selon la marque, la qualité et la taille, les prix peuvent aller de 50 à 90 € voire 400 €.


FAQ

Pourquoi les couteaux japonais sont-ils si chers ?

Le coût élevé des couteaux de cuisine japonais est dû à divers facteurs, notamment le coût des matériaux haut de gamme, le travail de forgeage et de soudage de nombreuses couches et le fait que la plupart des lames très chères sont forgées et fabriquées à la main.

Qu’est que le couteau Kiritsuke ?

Kiritsuke est un couteau japonais traditionnel avec une pointe coudée qui peut être utilisé à la fois comme couteau à sashimi et comme couteau utilitaire. Ce couteau est généralement utilisé uniquement par le chef exécutif dans les cuisines des restaurants japonais et ne peut pas être utilisé par d’autres cuisiniers.

Qu’est que le couteau Santoku ?

C’est un couteau de cuisine multifonctionnel de taille moyenne de fabrication japonaise avec une lame légère à bord droit ou légèrement incurvé et un dos incliné vers le bas jusqu’à la pointe. Le santoku a longtemps été considéré comme l’équivalent japonais du couteau de chef. Par rapport à un couteau de chef traditionnel, le santoku est souvent plus court, avec une lame plus fine, une pointe plus fine et un bord plus droit.

Pourquoi utiliser un couteau japonais ?

Les couteaux japonais, contrairement aux idées reçues, ne sont pas réservés qu’aux professionnels, même un novice peut les manipuler. Le plus important est d’éviter de se faire couper par la lame tranchante. En général, les couteaux japonais sont utilisés pour couper soigneusement tous les aliments. Ils sont très pratiques pour réaliser des ceviches, des carpaccios, des sashimi et des tartares. Les couteaux japonais sont excellents pour couper des aliments un peu pâteux, comme les tomates. Enfin, les couteaux japonais ont un autre avantage : ils gardent la qualité gustative des matières en les coupant proprement.

Comment aiguiser un couteau japonais ?

Placez un chiffon sec sur le comptoir, suivi de la pierre à aiguiser. Ensuite, avec la lame parallèle à la surface et dirigée vers l’extérieur, placez la tête du couteau sur l’extrémité la plus proche de vous. Tenez la pointe et faites glisser la lame de haut en bas à un angle d’environ 10 degrés jusqu’à ce. Faites plusieurs allers-retours avant d’essuyer avec un chiffon.

Comment entretenir un couteau japonais ?

Certaines personnes peuvent trouver cette procédure fastidieuse. Cependant, pour que votre couteau japonais fonctionne efficacement, vous devez le garder propre. Premièrement, ne le mettez pas au lave-vaisselle. Parce que l’humidité provoque l’oxydation, vous risquez de la dégrader ou de la fragiliser rapidement. Pour le nettoyer, utilisez un solvant savonneux et assurez-vous de le sécher rapidement. L’eau va, en effet, corroder la lame, ce qui n’est pas bon. Dans la mesure du possible, évitez de ranger votre couteau japonais dans un tiroir et utilisez plutôt un espace de rangement dédié.

Pourquoi les couteaux de cuisine japonais sont-ils les meilleurs ?

En raison de l’acier plus résistant, la plupart des couteaux japonais de haute qualité peuvent être affûtés à un degré nettement plus fin. Il en résulte un couteau plus tranchant qui tranche et coupe facilement les aliments.

Quelles sont les bonnes marques de couteau japonais ?

Il existe de nombreuses marques spécialisées dans la fabrication de cet instrument. On peut citer quelques-uns des meilleurs, comme Kai, qui est considéré comme l’un des noms les plus en vue dans cette profession. Nous pourrions également inclure Kyocera, qui est connue pour produire des couteaux en céramique de haute qualité. Mathon est bien connu pour ses manches en bois dur, en bakélite ou en bois d’olivier.